Lien Externe Du nid douillet des parents à l'indépendance de l'étudiant

Du nid douillet des parents à l’indépendance de l’étudiant

Un « budget logement » réduit… et pas mal de stress !

Selon la récente étude menée par CSA pour Log’étudiant, 21% des étudiants louent seuls « leur propre appartement », 12% sont « en colocation » et 9% en « chambre étudiante » et il semble que l’on saute plutôt le pas à partir des études secondaires, ou à partir de 19 ans.
Quant aux autres étudiants qui représentent tout de même plus d’une moitié de l’échantillon (55%), ils se déclarent encore logés « chez les parents » ou « à titre gracieux chez des proches ». C’est surtout le cas des répondants les plus jeunes, entre 16 et 18 ans, encore lycéens (83% de ceux qui préparent leur bac sont « hébergés »). Une solution avant d’avoir les moyens de l’autonomie ?
48% des répondants avouent ne pas avoir du tout de « budget logement » et on retrouve là nos plus jeunes étudiants, résidant chez leurs parents et encore tout affairés à réviser le « bachot ».
Pour ceux qui disposent d’une enveloppe, celle-ci est souvent bien maigre : 17% ont moins de 250 euros pour se loger, 24% entre 250 et 450 euros – pour ceux-ci, la solution « coloc » est majoritairement choisie – et 11% peuvent compter sur plus de 450 euros – à ces derniers, l’aventure « solo ». A ce budget s’ajoutent parfois les différentes aides au logement (APL et ALS) perçues par 40% des sondés (et près de 9 étudiants sur 10 vivant seuls).

Stressés et exigeants, dans l’attente (fébrile) d’être autonomes

Le logement étudiant, parcours du combattant ? La démonstration n’est plus à faire et la question du logement des étudiants devient désormais lancinante. Alors la « galère », les étudiants la connaissent, eux qui se disent en tout premier lieu « stressés » quand ils pensent à la recherche de ce premier logement (46% des citations). Stressés tout particulièrement par des moyens trop justes : pour ces étudiants, il va falloir jouer (un peu) serré !
Pourtant, derrière ce premier sentiment exprimé, arrive « l’excitation » face à la perspective de l’indépendance de l’étudiant (32% des citations). Fébriles mais sérieux : 27% ont en tête qu’être bien installé est gage de réussite des études.
Enfin, les étudiants désirent être « prudents » : 22% prennent leur envol… mais n’atterriront trop loin du cocon familial. Ces jeunes adultes, aspirant à l’indépendance mais faisant avec leurs moyens, savent qu’outre la machine à laver leur linge ou le frigo plein, ils y trouveront toujours papa, maman, réconfort et appui, dans une période pleine de surprises, d’incertitudes, de questionnements et de découvertes !

Sujets récents

thumbnail

Etudiants et logements : ce que...

Bientôt vous voterez, 1 500 000 de vos enfants eux, se préparent au parcours du combattant afin de pouvoir poursuivre leurs études et t...

  • Auteur : Log-etudiant
thumbnail

Stop à l’échec des étudiants face...

Jeunes étudiants ou non SDF la dernière étude de l’Insee date de 2012 pourquoi est-ce que cela n’intéresse personne où nous avons h...

  • Auteur : Log-etudiant
thumbnail

Se loger à PARIS

Se loger à Paris n'est pas donné mais il existe de nombreuse aides parfois méconnues qui facilitent l'accès à un logement étudiant dan...

  • Auteur : Charles75014

Déposez un commentaire

connectez vous - Par sécurité, vous devez être connecté pour donner votre avis.