Lien Externe Stop à l'échec des étudiants face au logement. -
Stop à l’échec des étudiants face au logement.

Stop à l’échec des étudiants face au logement.

Jeunes étudiants ou non SDF la dernière étude de l’Insee date de 2012 pourquoi est-ce que cela n’intéresse personne où nous avons honte de la réalité ?

Je n’ai vu aucun candidat porter le sujet du déficit de plus de 500 000 logements étudiant afin d’aider ceux-ci à réussir leurs études.
Je n’ai vu aucun candidat s’intéresser à la méthode de répartition actuelle des logements du Crous (bonne, mauvaise ou à faire évoluer selon les étudiants qui y sont confrontés)
Je n’ai vu aucun candidat proposer des solutions à la précarité source de la plupart des abandons en études supérieures.
Je n’ai vu aucun candidat porter le sujet du manque de place afin de former plus de nouveaux médecins, infirmiers, chercheurs, etc…
Je n’ai vu aucun candidat proposer une solution globale ayant pour but d’endiguer l’échec d’un grand nombre d’étudiants bacheliers de valeur à accéder à l’enseignement supérieur de leur choix ou leur compétence est avéré.

Pourtant il ne m’a fallu que 3 ans sur le terrain dans 14 villes françaises et 482 résidences étudiantes ou à étudier les chiffres disponibles sur internet (publiées par le gouvernement ou des associations sérieuses) pour constater que nous sacrifions massivement notre potentiel de futurs talents.
Je ne vous abreuverai pas d’exemples individuels que j’ai croisés tout au long de ses 3 années dédié logement étudiant et tout au long de ma carrière professionnelle car je suis certain que vous aussi vous les avez vus ou entendus.

Mais alors quelles sont les raisons de ce silence assourdissant sur ce sujet majeur ?
Peut-être les 39% d’abstention chez les étudiants selon l’IFOP ou peut-être leur silence massif.
Pourtant ils sont 2 500 000 étudiants en âge de voter. Et selon toujours les sondages 1 750 000 sont des « cœurs à prendre » qui, je l’ai vu sur le terrain, attendent de la France une solution, un espoir, un encouragement, pour enfin les aider à s’accomplir.

Mais quand on se projette un peu une évidence s’impose : ce sont eux, demain, qui payeront les impôts, innoveront, soigneront, créeront de la valeur pour notre société, prouveront que l’ascenseur social n’est pas mort.

Messieurs les politiques, prouvez à ces 2 500 000 étudiants et aux plus de 630 000 nouveaux bacheliers chaque année (souvent en passe de devenir électeurs) que leur travail, leur courage, sera soutenu et accompagné par notre beau pays qu’est la France.

Si vous ne le faites pas pour eux faites-le en pensant aux voix qu’ils pourraient vous apporter. Une démonstration simple peut vous convaincre :
2 500 000 + (2 500 000 x 2 (père et mère)) + (2 500 000 x 4 (leurs grands parent)) = 17 500 000
Donc cela ne vous déplaise c’est à 17 500 000 français que vous vous adresserez.

Cet article n’a pour but que d’attirer votre attention et solliciter votre bienveillance envers nos enfants. Ils sont en droit d’attendre de nous des solutions immédiates et efficaces pour leur avenir donc le nôtre, alors même que nous faisons peser sur les épaules de chacun d’entre eux 30.727 € de dette publique dès leur naissance (selon les chiffres du ministère des finances).

Sujets récents

thumbnail

Etudiants et logements : ce que...

Bientôt vous voterez, 1 500 000 de vos enfants eux, se préparent au parcours du combattant afin de pouvoir poursuivre leurs études et t...

  • Auteur : Log-etudiant
thumbnail

Se loger à PARIS

Se loger à Paris n'est pas donné mais il existe de nombreuse aides parfois méconnues qui facilitent l'accès à un logement étudiant dan...

  • Auteur : Charles75014
thumbnail

L’offre de logements pour les étudiants

L’offre de logements pour les étudiants, notoirement insuffisante, est aussi très éclatée. D’où l’idée de faciliter la vie aux j...

  • Auteur : Charles75014

Déposez un commentaire

connectez vous - Par sécurité, vous devez être connecté pour donner votre avis.